SÉDIMENTS ISSUS DE LA FABRICATION DU BÉTON PRÊT À L’EMPLOI

L’excellence réputée du béton trouve sa place dans vos champs!

Nouvelle alternative pour la correction du pH des sols

Depuis plus de 10 ans, l’Association béton Québec (ABQ) mène divers projets de recherche pour valoriser les sédiments issus du lavage de bétonnières.

En 2015, l’ABQ a opté pour l’utilisation des sédiments comme matière chaulante, privilégiant ainsi l’axe de la valorisation agricole, en collaboration avec Agrinova, le Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) en agriculture.

En collaboration avec des agronomes, des agriculteurs et des fournisseurs de services agricoles, il a été confirmé, après 8 ans d’analyses et d’essais, que les sédiments constituent une nouvelle alternative pour la correction du pH des sols.

En collaboration avec

Solution adaptée aux besoins des agriculteurs.

  1. Simple à épandre aux champs
  2. Solide ou liquide
  3. Inorganique et sans odeur
  4. Efficacité éprouvée
  5. Granulométrie contrôlée

*Couvert par la norme BNQ 0419-090

Les sédiments

    Les sédiments proviennent du lavage de l’intérieur des cuves des bétonnières.

    Les eaux de lavages chargées de sédiments sont déversées dans des bassins communicants afin de décanter.

    État liquide

      Les sédiments des bassins secondaires sont mis en suspension dans un mélange homogène à l’aide d’une pompe à lisier.

      Une fois la suspension homogène, le mélange est transféré dans un épandeur à lisier conventionnel et épandu.

      État solide

        Les sédiments sont extraits des bassins, asséchés et tamisés afin d’obtenir une granulométrie respectant les usages d’épandage.

        Les sédiments conditionnés sont acheminés aux champs pour être épandus avec un épandeur conventionnel à fumier ou à chaux.

        Téléchargez la version imprimable ici.

        Restez informé
        Inscrivez-vous à notre infolettre